Restauration de la tombe Joliet à Combles en Barrois
Restauration de la tombe Joliet à Combles en Barrois. Photo de Michel Parisot

Restauration de tombe à Combles-en-Barrois

Comité de Bar-le-Duc

Lors de la campagne de France, les troupes allemandes ont conquis Bar-le-Duc le 15 juin 1940. Au cours de leur offensive qui a mené à cette conquête, des soldats de la Wehrmacht ont affronté des troupes françaises sur le territoire de Combles-en-Barrois. Ces combats ont causé, entre autres, la mort de Jules Gaston JOLIET (1908-1940), maréchal des logis au 314e régiment d’artillerie lourde portée). Ce sous-officier a ensuite été inhumé dans le cimetière de Combles-en-Barrois. Sa tombe était jusqu’à cette année à l’abandon et dans un état délabré.

Un habitant de Beurey-sur-Saulx a alerté la commune de Combles-en-Barrois et son maire Francis JOURON à propos de cette tombe. Ce dernier a ensuite sollicité Jacques CHENIN, président des anciens combattants, et Michel PARISOT, délégué général adjoint du Souvenir français pour le Sud meusien. Ils ont fait ensemble les démarches nécessaires pour procéder cette année à la restauration de la sépulture du maréchal des logis JOLIET. La commune de Combles-en-Barrois a d’ailleurs participé à la moitié des dépenses pour ce chantier.

La restauration de la sépulture du maréchal des logis JOLIET a été faite par Gilles LEBRUN, entrepreneur établi à Rembercourt-aux-Pots mais aussi membre du comité du Souvenir français de Vaubecourt et porte-drapeau. Celui-ci a refait l’entourage de la tombe auquel il a ajouté une croix déclassée fournie par l’ONACVG de la Meuse. La plaque sur la croix mentionnant le nom du maréchal des logis JOLIET a été réalisée par « L’imprimerie de l’Encre » et offerte par Michel PARISOT.

Tous les acteurs de la restauration se sont retrouvés au cours du mois d’octobre lors d’une cérémonie qui a eu lieu dans le cimetière de Combles-en-Barrois pour inaugurer cette tombe restaurée et rendre hommage au maréchal des logis Jules Gaston JOLIET, mort pour la France le 15 juin 1940.

Mickaël MATHIEU

Combles-en-Barrois

Restauration d'une tombe à Combles-en-Barrois
Le cortège du souvenir avec tous les acteurs de la rénovation qui se sont recueillis sur la tombe du sous-officier tombé sur le champ d’honneur. Photo ER

Devoir de mémoire envers un soldat oublié

Ce fut une énorme surprise pour le maire de Combles-en-Barrois que d’apprendre l’existence d’une tombe d’un soldat mort pour la France en juin 1940, dans le cimetière de la commune. Depuis, elle a été réhabilitée et les acteurs de sa rénovation sont venus s’y recueillir.

Par L’Est Républicain – 13 oct. 2021

« Pour notre village, c’était une évidence d’aider à la rénovation de la tombe de ce soldat mort pour la France en juin 1940, aux portes de Combles-en-Barrois », résume le maire Francis Jouron. « Personne au village ne savait que cette tombe en déshérence était celle d’un ancien combattant de la guerre 39-45. Heureusement, nous avons été prévenus par un habitant de Beurey-sur-Saulx qui possédait des informations. Ce fut une énorme surprise », enchaîne le 1er magistrat.

Mais bien plus que la simple opération de réhabilitation d’une sépulture, c’est aussitôt l’impérieux devoir de mémoire qui va animer l’équipe municipale aux côtés de Jacques Chenin, le président des anciens combattants.

Jules Joliet, un maréchal des logis du 314e Régiment Artillerie Lourde Portée

« Nous nous sommes activés pour faire des recherches et agir pour permettre la rénovation de la tombe », éclaire Jacques Chenin. Invité dans la boucle du partenariat, le Souvenir Français apporte immédiatement son soutien humain et financier. « Nous avons fait le nécessaire et la commune a participé pour moitié aux dépenses de restauration. C’est remarquable », souligne Michel Parisot, le délégué général adjoint du Souvenir Français pour le sud meusien.

L’occasion de rouvrir les pages de l’offensive générale des Allemands qui va atteindre Bar-le-Duc en juin 1940. Ayant reçu l’ordre le 15 juin de s’opposer aux Allemands qui menaçaient d’entrer dans Bar-le-Duc, Jules Joliet, un maréchal des logis du 314e Régiment Artillerie Lourde Portée a été mortellement touché. « Il y a eu des combats sérieux à Combles avec pas mal de soldats tués », insiste Jacques Chenin. Ces combats sur la route de Combles sont sans doute les seuls qui furent livrés sur la cité des ducs. Ils n’empêcheront cependant pas les Allemands de prendre possession de la ville dès l’après-midi de ce 15 juin. Inhumé au cimetière de Combles-en-Barrois, au plus près de l’endroit où il est tombé, Jules Joliet n’est désormais plus un inconnu. Il possède maintenant une sépulture toute pimpante, rehaussée d’une croix blanche avec la cocarde tricolore du Souvenir Français. À l’invitation de tous les acteurs de la rénovation, un cortège du souvenir est venu s’y recueillir.

Le maréchal des logis Jules Joliet, du 314e régiment d’artillerie lourde portée

Jules Joliet est né le 21 août 1906 à Paris au 27 rue des Mariniers. Fils de négociants et commerçant lui-même, il s’était marié le 3 juillet 1937 avec Madeleine Lacour dans le 14e arrondissement de Paris. Mobilisé en 1939, il intégrera le 314e RALP.