Table d'orientation de Cléry-le-Petit
Table d'orientation de Cléry-le-Petit

Suite et fin de la pose de panneaux didactiques sur l'offensive Meuse-Argonne dans le secteur du Val Dunois

Comité de Dun-sur-Meuse

Prologue

L’équipe de bénévoles du comité de Dun-sur-Meuse du Souvenir Français vient de terminer la réalisation et la pose des trois derniers panneaux qui marquent les points remarquables de l’offensive Meuse-Argonne dans le secteur du Val Dunois. C’est donc un ensemble de 11 panneaux qui jalonnent maintenant le parcours des unités américaines dans ce secteur.

Plusieurs monuments ou stèles sont érigés sur ce circuit mémoriel et le pèlerin pourra les visualiser pendant son périple.

Comme expliqué précédemment l’énorme retard pris par le comité sur ce projet s’explique par la défection de la Mission Histoire qui l’a lâché en plein centenaire de la Grande Guerre. C’est grâce à la ténacité du président Jean Marie qui a su trouver le financement des panneaux, qu’il a finalisé son parcours mémoriel.

Table d'orientation sur les hauteurs de Cléry-le-Petit

table d'orientation à Cléry-le-Petit
table d'orientation à Cléry-le-Petit

Le premier de ces panneaux qui est en réalité une petite table d’orientation est implanté au sud de Cléry-le-Petit face au point de traversée de la Meuse et du canal par la 5e Division US.

Depuis ce point on aperçoit le marqueur de la division érigé au bas de la côte de Bussy (cote 260) sur l’autre versant de la Meuse, près du poste EDF.

La table d’orientation permet de situer grossièrement les points de passage des ouvriers du 7e Génie US et des hommes des 60e et 61e régiments d’Infanterie US.

Une description détaillée en Français et en Anglais permet de comprendre avec quelles difficultés la traversée s’est réalisée entre le 3 et le 5 novembre 1918.

Quelques photographies illustrent le propos.

La conception et la mise en forme de la table d’orientation ont été réalisées par le comité de Dun-sur-Meuse. L’impression et la fabrication de la table ont été confiées à l’entreprise Di Marco de Sivry-sur-Meuse.

 

Panneau de Doulcon Gare

Le second de ces panneaux érigé près du parking de la superette Coccinelle rappelle que les corps exhumés du cimetière de Romagne-sous-Montfaucon pour leur rapatriement aux U.S.A étaient chargés dans un convoi ferroviaire à voie étroite puis transbordés dans un convoi funéraire à voie normale à la gare de Doulcon à destination des ports.

Chargement des corps de soldats US
Chargement des corps de soldats US
Panneau de Doulcon Gare
Panneau de Doulcon Gare

Panneau de Dun Port

Panneau de Dun Port
Panneau de Dun Port

Le dernier panneau érigé au port de Dun-sur-Meuse rappelle que le convoyage par péniche, moins coûteux que le transport par train, a été envisagé par le chef du service des sépultures US.

Lorsque les opérations de déplacement des dépouilles atteignent la zone des armées où les systèmes de canaux de France et de Belgique rendent possible le transfert par péniches au cours de l’hiver 1920-1921, ce moyen d’acheminement à destination d’Anvers est pris en considération.

Les canaux qui ont été sévèrement endommagés ou détruits pendant la guerre, se retrouvent en réparation ou en reconstruction. Il faut attendre le printemps 1921 pour envisager les premiers transports au départ de Toul et Romagne à destination d’Anvers, par le canal de la Meuse via la Belgique et les Pays-Bas.

Le premier convoi par péniches, embarque 961 corps, au départ de Toul, le 7 avril 1921 et arrive à Anvers, le 30 avril.
Le second et dernier convoi quitte Dun-sur-Meuse, le 21 août 1921, avec 1985 corps à bord et atteint Anvers, le 3 septembre (une péniche peut contenir 300 corps).

 

Epilogue

Les eaux tranquilles de la Meuse et de ses canaux, cheminent au travers des paysages meurtris par quatre années de guerre, en France et en Belgique.
Au départ de Dun-sur-Meuse, les barges, au nombre de sept, sont divisées en deux convois, chacun tiré par un remorqueur afin d’accélérer le passage des 83 écluses exiguës. Avec les drapeaux en berne et les bannières étoilées recouvrant le pont de la proue à la poupe, les péniches se dirigent vers Anvers.

Le comité de Dun-sur-Meuse a élaboré sur Google maps deux itinéraires mémoriels ( circuit 1 et circuit 2) qui conduiront les pèlerins vers les points caractéristiques de l’offensive Meuse-Argonne dans le secteur du Val Dunois.
Ces itinéraires sont accessibles sur le site Internet du comité de Dun-sur-Meuse ; http://souvenirfrancaisdun.free.fr dans la rubrique « Recommandations ».

Les panneaux ont été réalisés par l’entreprise Di Marco de Sivry-sur-Meuse et financés par Le Souvenir Français et la Codecom de Stenay-Val Dunois.